Pourquoi ne progressez-vous plus à la guitare

mais pourquoi...


Je ne progresse plus à la guitare !!!

Au cours de la vie d’un joueur de guitare, il y a deux types de progrès que nous pouvons faire. Tous deux sont nécessaires au développement harmonieux du guitariste. Pour les différencier, nous pouvons les appeler progrès verticaux et progrès horizontaux

Une petite histoire

Un guitariste décide, après quelque temps de pratique en autodidacte, qu’il aurait bien besoin d’un cours de guitare pour voir où il en est. Cela fait peut-être un an, ou deux, ou beaucoup plus qu’il joue seul, mais l’histoire ne le précise pas. Il trouve donc un professeur et planifie sa première leçon.

La leçon débute et le professeur lui demande : « Joue-moi quelque chose que tu aimes bien et que tu sais jouer». Le guitariste s’exécute et joue des accords en chantant, joue des solos et semble se débrouiller très bien. Le professeur peut alors juger de sa technique qu’il trouve très correcte pour le niveau du guitariste. Il lui demande ensuite : « que voudrais-tu apprendre que tu ne saches pas encore ? »

Le guitariste répond alors : « en fait, je joue beaucoup de choses, mais j’ai l’impression de tout jouer de la même manière, je voudrais apprendre des arpèges, des progressions rythmiques plus compliquées, des techniques pour improviser et faire des solos, je voudrais aussi améliorer mon picking parce que je voudrais jouer un peu de classique ».

Progrès verticaux / progrès horizontaux

Ce que le guitariste est en train d’exprimer c’est qu’il veut améliorer son niveau de jeu, sa technique pure, c’est ce que j’appelle progrès verticaux.

Ce guitariste ne veut pas continuer d’apprendre des chansons et toutes les jouer de la même manière. Ça, c’est le répertoire ou ce que j’appelle les progrès horizontaux. Tout le monde peut faire des progrès horizontaux en s’entraînant de son côté. Vous avez seulement besoin de nouvelles chansons pour faire des progrès horizontaux, mais vous ne progresserez pas en termes de musicalité et de technique. Les progrès horizontaux sont les progrès les plus faciles à faire, les plus accessibles.

Le chalenge, ce sont les progrès verticaux. Ils demandent ce que l’on appelle souvent : du travail ou de l’entrainement, mais la récompense est grande !

Apprendre à progresser verticalement

Une autre petite histoire

Elle commence comme la précédente : un guitariste décide, après quelques temps de pratique en autodidacte qu’il aurait bien besoin d’un cours de guitare pour voir où il en est. Il trouve un professeur et planifie sa première leçon.

La leçon débute et le professeur lui demande : « Joue-moi quelque chose que tu aimes bien et que tu sais jouer». C’est à ce moment que l’histoire change !

Le guitariste commence par donner des excuses, puis il joue quelque chose qui, à l’oreille, qui sonne très mal ! Le professer lui demande alors de jouer autre chose, et là, pareil, la musique en prend un coup.

 

L’importance des progrès verticaux

 

Ce guitariste n’a pas appris comment faire pour progresser verticalement, il fait de son mieux, mais il lui manque la technique. La technique permet d’élever son niveau de jeu et ne s’acquiert que par l’entraînement. Pour progresser verticalement, il faut apprendre à s’entraîner, apprendre comment résoudre ses problèmes à la guitare.

 

Puisque ce guitariste n’a pas appris à faire ça, il n’a pas développé de base solide à son jeu et ne peut jamais progresser verticalement. La base de son jeu est trop fragile et risque à chaque fois de s’écrouler. Il ne peut que progresser horizontalement, c’est-à-dire jouer autre chose de la même manière, en dans son cas, cela signifie sonner mal !

Si vous aimez la guitare, que vous avez consacré du temps à apprendre, à vous développer en tant que guitariste, que vous avez terriblement envie de jouer à la manière de vos guitar-héros préférés, vous devez apprendre comment progresser verticalement. C’est-à-dire apprendre à s’entrainer. Je ne parle pas de répéter des morceaux sans réelle méthode, en ne sachant pas que l’on renforce les tensions des muscles et les mauvaises habitudes en faisant cela.

Il est très difficile de progresser verticalement une fois que l’on a développé des mauvaises habitudes et que les muscles sont crispés par la tension. La bonne nouvelle, c’est que cela n’est pas impossible.

En réalité, le mot impossible n’est peut-être pas adapté et devrait plutôt être remplacé par challenging. Si vous voulez continuer à devenir meilleur et améliorer votre jeu en tant que guitariste, vous devriez apprendre à aimer les challenges, les défis !

Mark Twain a dit un jour, la « vie est un éternel recommencement». L’apprentissage de la guitare et les progrès, c’est un peu cela. Vous devez à chaque fois résoudre un problème, progresser, puis découvrir un autre problème qui vous empêche de progresser, le résoudre, progresser et ainsi de suite. La route est peut être semée d’embuches, mais le jeu en vaut la chandelle, car quel plaisir de savoir jouer de la guitare et d'être capable de progresser quoiqu’il arrive !

Combattre la frustration pour progresser à la guitare

Pour tout vous avouer, ce ne sont pas tant les problèmes auxquels nous faisons face dans notre jeu qui constituent les vrais obstacles à nos progrès. C’est surtout le sentiment de frustration croissante et d’impuissance que nous ressentons à mesure que le temps passe sans voir de progrès tangibles. Nous nous sentons de plus en plus impuissants et petit à petit notre motivation diminue dangereusement.

Quand nous apprenons comment s’entrainer, nous reprenons le pouvoir sur nous même et commençons à nous sentir puissants. Les problèmes et les défis ne nous effrayent plus, ils nous excitent. Puisque nous savons que nous avons la capacité de réduire ces problèmes de plus en plus jusqu’à ce qu’ils disparaissent en utilisant les « principes pour une bonne pratique de la guitare ».

Les progrès verticaux rendent vos progrès horizontaux encore meilleurs

Il est important de noter que la qualité de vos progrès verticaux détermine la qualité de vos progrès horizontaux et donc de votre répertoire.

Toute capacité que vous possédez en tant que guitariste, vous l’avez acquis grâce aux progrès verticaux.

L’illusion de progresser

Si vos progrès verticaux sont fragiles, avec certaines faiblesses, cette fragilité se retrouvera dans tout ce que vous jouez. Les progrès horizontaux seront là seulement pour nous faire nous sentir bien et nous occuper en apprenant de nouvelles chansons.

C’est pour cette raison que de nombreux professeurs demandent à leurs élèves d’apprendre de nouvelles choses, alors même qu’ils n’ont pas acquis les bases essentielles de la leçon précédente. Ces professeurs ne savent pas comment faire pour que leurs élèves progressent verticalement, par conséquent, ils essayent de créer une impression de mouvement en donnant de nouvelles choses à apprendre. La grande majorité des élèves finit par s’en rendre compte.

Développez un jeu solide à la guitare

Si vous faites des progrès verticaux solides, alors tout votre jeu sera solide et les nouveaux morceaux que vous apprendrez seront solides. Vous serez en capacité de grandir en tant que guitariste et musicien au fur et à mesure que vous apprendrez de nouvelles choses et pourrez les jouer bien. C’est cette combinaison de progrès verticaux et de progrès horizontaux que nous devons rechercher.

Texte écrit par Edouard du site La Guitare pour Tous